Les Émirats installent l'aéroport du futur grâce à des technologies française ipsgroup

Les Émirats arabes unis ont passé un contrat aux français Morpho et Ipsgroup

Les Émirats installent l’aéroport du futur grâce à des technologies française (IPSGROUP et MORPHO)

Les Émirats arabes unis ont passé un contrat aux français Morpho et Ipsgroup pour équiper ses aéroports des dernières technologies d’identification biométriques des voyageurs, lors du passage aux frontières.

L’aéroport du futur est en cours d’installation dans le Golfe. Les Émirats Arabes Unis (EAU) ont décidé de combiner plusieurs technologies de contrôle biométriques pour vérifier l’identité des passagers, lors du passage aux frontières dans les 6 aéroports en activité sur leur territoire. Soit plus de 100 millions de personnes par an, dont 70,5 millions dans le seul aéroport international de Dubaï et 20 millions à Abu Dhabi. Il s’agit d’une première mondiale.

Ce sont des sociétés française, Morpho, filiale sécurité et biométrie du motoriste Safran, et IPS GROUP qui ont remporté ce contrat emblématique de «Smart border project» ou frontières intelligentes. Baptisé «e-border», il prévoit le déploiement d’un système «multi-biométrique» automatisé complet: 96 e-gates, des portes automatiques de passage des frontières, et 94 e-counters, des comptoirs électroniques d’immigration. Ces deux équipements ont une capacité de traitement de 200.000 passagers par jour.

Sécuriser et fluidifier le passage

Ce système intègre également le nec plus ultra du contrôle biométrique: «Finger On the Fly», l’identification à la volée des empreintes digitales, en passant la main au-dessus d’un capteur donc sans arrêt du passager ainsi qu’«Iris At distance» qui identifie une personne par ses deux iris et son visage. Une technologie particulièrement apprécié dans les pays arabes puisqu’il permet aux femmes d’être contrôlées sans se dévoiler. Il est moins intrusif et plus acceptable pour les passagers que les scanners corporels. L’aéroport international d’Abu Dhabi sera le premier à le mettre en œuvre au printemps 2015.

Cet équipement «garantit le plus haut niveau de sécurité, tout en fluidifiant le passage aux frontières. (..) Le design ergonomique permet une utilisation facile pour les voyageurs aussi bien à l’entrée qu’à la sortie d’un territoire», souligne IPS GROUP, un des spécialistes mondiaux de l’identification civile et criminelle. La société française est déjà partenaire de plusieurs agences gouvernementales aux EAU ainsi que du ministère de l’intérieur, de la police d’Abu Dhabi, de la DGAC de Dubaï ou encore de la société des aéroports d’Abu Dhabi.

Un marché de 22 milliards de dollars par an

Comme en témoigne ce contrat, le marché de la sécurité des aéroports est appelé à une forte croissance dans les années à venir. L’amélioration du contrôle des flux croissants de passagers et de la vérification de leur identité s’avère cruciale, dans un environnement marqué par la menace terroriste et la multiplication des trafics. Les aéroports où toutes les nationalités se croisent dans un espace clos, est le point de passage des maladies, des immigrés illégaux, des criminels en tout genre et des apprentis djihadistes ainsi qu’une cible pour des attentats.

Le marché de la sûreté aéroportuaire est en pleine croissance. Entre 2001 et 2013, il est passé de 100 à 800 millions d’euros par an en France par exemple. Les États-Unis quant à eux investissent en moyenne 6,5 milliards de dollars par an. Et au total, le marché de la sûreté aéroportuaire a dépassé les 22 milliards de dollars par an. Selon IPS GROUP, le seul segment de la détection a franchi le cap du milliard de dollars et progresse de 6 à 7 % par an.

/ Non classé

Share the Post

About the Author

Comments

No comment yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *