Ils détruisent une caméra de surveillance : prison ferme

Ils détruisent une caméra de surveillance : prison ferme

A la sortie de boîte de nuit, quatre hommes se sont attaqués à une caméra de surveillance, le 4 avril dernier, rue Pierre-Corneille à Lisieux.

Jeudi, les trois hommes de 19, 20 et 23 ans étaient à la barre du tribunal correctionnel de Lisieux. Le président Patrick Picquendar venait d’expulser leurs copains, bruyants venus les « soutenir ». Devenus moins volubiles, les trois prévenus ont eu du mal à expliquer pourquoi ils s’en étaient pris à la caméra« Elle guette tout à Hauteville », dira l’un d’entre eux. Le président expliquait que c’est un témoin qui vers 5 h 25, le 4 avril, avait alerté la police qui finit par retrouver les hauteurs des dégradations. À la barre, ils expliquaient : « On rentrait de boîte, on était bourrés. On a lancé des pierres. »

L’un d’entre eux a même grimpé au mât. La mairie de Lisieux, partie civile, demandait réparation : 1 124 € pour la caméra et 60,47 € pour une poubelle détériorée par l’un des 3. Pour le procureur, Patrick Wardenski : « Il y a des moments où l’on ne sait plus quoi dire. Pour deux d’entre eux, c’est une catastrophe au regard de leur âge », en évoquant les 7 condamnations de l’un et 5 d’un autre, le moins capé n’ayant que 2 mentions au casier. Le tribunal condamnera celui au passé le mois lourd à effectuer 105 heures de TIG dans un délai de 18 mois, et les 2 autres, l’un, à 1 mois ferme, l’autre à 2 mois ferme en raison de la révocation d’un mois de sursis. Ils devront solidairement verser à la mairie de Lisieux, la somme de 1 284,47 € en réparation de la caméra et de la poubelle.

 

Source : www.ouest-france.fr

/ Non classé

Share the Post

About the Author

Comments

No comment yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *